TABLEAU

Vélina Coubes

Head of marketing France & Southern Europe

 

www.tableau.com/fr

Analytique

API

Applications

Dataviz

Infrastructure

Institutionnels

Consultants/SSII

Intégrateurs

Travel Planet intègre Tableau pour faire évoluer le métier de Travel Manager et gérer 2000 voyages par jour, générant 4 millions de données

Travel Planet est l’une des entreprises les plus dynamiques de la gestion des voyages d’affaires en ligne, ou TMC (Travel Management Company). Elle gère près de 70 millions d’euros de déplacements professionnels par an et 2000 voyages par jour, générant 4 millions de données au total. Face à cette grande volumétrie de données, la TMC est donc confrontée à trois enjeux majeurs : rassembler l’offre, connaître exactement ce que consomment les voyageurs et informer en temps réel ses utilisateurs. En intégrant les tableaux de bord Tableau à ses services, Travel Planet permet à ses clients de visualiser et d’interpréter facilement toutes les données relatives à leurs déplacements en temps réel et de mesurer ainsi les dépenses. Travel Planet enregistre près de 300 data-visualisations régulières. Forte de ces résultats, l’entreprise adopte Tableau en interne, et facilite ainsi le traitement des données financières et commerciales par ses équipes.

 

Jusqu’à 4 millions de données de voyage rendues accessibles

Sur le marché hautement concurrentiel des TMC, il est primordial de définir un facteur de différenciation fort. Pour se démarquer, Travel Planet a choisi de concentrer ses efforts sur la gestion des profils clients et de favoriser leur lisibilité. Avec un système de réservation qui génère 3 à 4 millions de données chaque jour, l’entreprise cherchait un moyen de permettre à ses clients de consulter et de comprendre plus facilement les informations liées à leur profil. « Ce volume était l’un des problèmes que nous rencontrions car nous voulions assurer une restitution de l’information aux personnes chargées de gérer les réservations de voyages au sein de nos entreprises clientes », explique le directeur technologie et acquisition des marchés de Travel Planet, Tristan Dessain-Gelinet. En utilisant Tableau, Travel Planet supprime pour ses clients un des obstacles liés aux données ; celui des présentations parfois incompréhensibles ou difficiles à déchiffrer et marque ainsi davantage la différence : « Tableau est un outil d’analyse et de visualisation extrêmement facile à manipuler et ludique. Il a notamment la capacité de gérer rapidement un volume de données très important, le tout en temps réel. Tableau a totalement bouleversé la façon dont nous faisons notre travail au quotidien. », poursuit Tristan Dessain-Gelinet.

 

Une révolution dans le monde du voyage d’affaires avec 160 000 comptes actifs

Travel Planet pense modifier profondément le secteur des voyages d’affaires où les données occupent une place prépondérante.

Les 160 000 comptes enregistrés sur le tableau de bord Tableau génèrent 250 à 300 vues chaque jour. Chaque voyageur accède, via un portail, à des données filtrées selon son profil. Il choisit ensuite le type de données qu’il souhaite visualiser : consommations par mois, par type, etc. La facilité d’analyse permet aux clients d’avoir une meilleure visibilité sur les dépenses, problématique centrale dans de nombreuses organisations. Mais Travel Planet veut aller plus loin encore dans cette direction en se servant de Tableau pour élaborer des prédictions sur l’année : « Nous travaillons avec nos clients pour simuler les comportements à venir. En travaillant sur l’historique de la dépense 2016, on peut ainsi redéfinir la politique de voyages en 2017. Par exemple en jouant sur des leviers comme le délai d’anticipation des réservations ou la souscription d’abonnements SNCF. », affirme Tristan Dessain-Gelinet.

 

Un outil interne polyvalent pour les 70 collaborateurs de Travel Planet

Travel Planet utilise aujourd’hui Tableau en interne. Les 70 collaborateurs de la TMC basée à Lille se servent du logiciel pour l’analyse visuelle et le pilotage des données liées à l’activité, aux marges et à la production quotidienne. L’outil est donc présent dans les différents départements, de la direction au département financier. Pour les commerciaux de l’entreprise, Tableau facilite la gestion des mailings, des factures et des relances clients.

 

Tableau

Edouard

Beaucourt

Directeur France et Europe du Sud

 

interview

l’identification du potentiel des Innovations analytiques

A l’heure de la transformation numérique des entreprises, les solutions d’analyse métier figurent toujours au premier plan sur le marché des logiciels professionnels. Cependant, le stade de maturité, qui les rendrait exploitables, n’a pas encore été franchi par nombre d’innovations technologiques.

 

Il est devenu primordial de différencier les tendances arrivées à maturité et qui peuvent être appliquées à des scénarios professionnels réels, et celles dont les démonstrations sont très prometteuses, mais qui sont encore à perfectionner.

 

Quelles sont ces tendances d’après vous ?

D’après moi, ces tendances se divisent en plusieurs catégories sur le marché, suivant leur degré de maturité : l’intelligence artificielle, le traitement du langage naturel et les analyses intégrées.

Aujourd’hui l’intelligence artificielle n’a -t-elle pas déjà remplacé le travail des analystes ?

 

Le buzz créé par l’intelligence artificielle, qui englobe le machine learning et le deep learning, dépasse celui que connaît actuellement le Big Data. L’idée selon laquelle l’intelligence artificielle remplacerait et automatiserait les tâches analytiques manuelles n’a pas encore d’application concrète dans la plupart des scénarios réels.

 

Donc dans le futur cela sera possible ?

En réalité, aujourd’hui comme demain, l’automatisation totale des workflows analytiques ne doit pas être considérée comme un but en soi. Le terme « intelligence d’assistance » serait plus approprié et rassurerait les analystes qui considèreraient l’automatisation comme une menace. La notion d’« intelligence d’assistance », qui indique que les fonctionnalités analytiques sophistiquées et intégrées et les algorithmes de machine learning viennent renforcer les compétences des analystes et des utilisateurs, séduit un nombre croissant d’acteurs sur le marché. Ces technologies intelligentes se sont révélées utiles dans l’aide à la préparation et à l’intégration des données, ou encore dans le cadre des processus analytiques comme la détection de tendances, de corrélations, de données atypiques ou d’anomalies.

 

Pour ce qui est de la deuxième tendance qu’entendez-vous par langage naturel ? Est-ce la même chose que la génération automatique de textes ?

Le traitement du langage naturel et la génération automatique de textes sont des notions utilisées de manière interchangeable, même si elles ont des objectifs totalement différents. Bien qu’elles permettent toutes les deux des interactions naturelles avec les plates-formes analytiques, le traitement du langage naturel se charge de poser la question, alors que la génération automatique de textes s’occupe du rendu des résultats et des informations sous forme de langage naturel. Le traitement du langage naturel est plus facilement reconnaissable, dans la mesure où les interfaces de langage naturel comme Siri, Cortana, Alexa ou Google Home sont de plus en plus répandues.

 

 

Le langage naturel est donc répandu dans les solutions analytiques d’aujourd’hui ?

Les prestataires de solutions analytiques ajoutent des fonctionnalités de traitement du langage naturel à leurs produits et services pour surfer sur cette vague, et ainsi toucher un plus grand nombre d’utilisateurs, qui pourraient trouver ce genre d’interfaces plus attrayantes que les outils d’analyse traditionnels. Le traitement du langage naturel va inévitablement occuper une place centrale dans les plates-formes analytiques, mais n’est pas exploité par un panel d’utilisateurs ou d’applications suffisamment diversifié pour qu’on puisse le considérer comme une tendance majeure du marché actuel.

 

Qu’en est-il de la génération automatique de textes ?

La génération automatique de textes est présente sur le marché depuis plusieurs années, mais ce n’est que récemment qu’elle a été intégrée dans les principaux outils analytiques pour améliorer la représentation visuelle des données. Qu’il s’agisse d’évènements sportifs, de statistiques de joueurs ou des performances réalisées par des fonds de placement, de nombreux comptes rendus sont créés automatiquement à l’aide de cette technologie. La génération automatique de textes est également de plus en plus utilisée comme moyen de publication pour faciliter l’utilisation des résultats générés par des processus d’intelligence artificielle.

 

Les prestataires de solutions analytiques ont récemment commencé à établir des partenariats avec des fournisseurs de solutions de génération automatique de textes pour ajouter une nouvelle dimension à la visualisation de données, notamment pour identifier automatiquement les informations clés et les exprimer sous forme de récit basé sur la langue naturelle à associer à la visualisation. Bien que la combinaison des analyses métier et de la génération automatique de textes soit relativement récente, cette tendance a le vent en poupe sur le marché et ouvre la porte à de nouvelles utilisations.

 

Enfin qu’apporte l’analytique intégrée au marché ?

L’analytique ne prend tout son sens que lorsque les découvertes permettent de prendre des décisions éclairées et d’améliorer les résultats. Intégrer l’analytique dans les applications et les systèmes pour qu’elle se fonde dans les activités quotidiennes des décideurs favorise l’adoption et la prise immédiate de décision.

 

Les prestataires de solutions analytiques modernes permettent aux entreprises d’appliquer très facilement des stratégies d’intégration et donc de démocratiser l’accès aux données dans des services où cela était auparavant impossible avec des solutions traditionnelles. Les entreprises proposent désormais des fonctionnalités similaires à leurs utilisateurs, leurs partenaires ou leurs fournisseurs, pour mieux se démarquer de la concurrence et même, dans certains cas, créer de nouvelles sources de revenus en monétisant leurs données et leurs applications analytiques.